Bienheureux

Pour celui (celle) qui Voit “l’or” dont est fait ce monde, se révèle une vue profonde qui le comble instantanément. Tout se donne en abondance.

Empli des richesses de l’invisible son regard s’illumine depuis le cœur. Sur lui règne une perfection pleine de paix, d’amour, de joie et de gratitude. Lui-même se trouve investi de ces nobles qualités dont il devient le vecteur. Dans cet espace sacré, les grâces affluent pour le bienfait de tous.

Bienheureux ceux qui Voient !

[quote align= »left » color= »#999999″]

Note : Lorsque l’on est dans le Voir, il y a contemplation. Dès lors, les interrogations n’ont plus cours ! Le jeu duel a disparu ! Ce que l’on vit, ici, n’a rien à voir, n’a pas de commune mesure avec la vision illusionnée. Il s’agit d’une autre “dimension”. Il advient que ce qui n’était pas reconnu l’est devenu, et que cela s’accompagne d’une grande révélation. Selon les personnes, selon l’abandon, son intensité diffère. De plus haut nous tombons, plus grande, plus manifeste est la “chute”.

Cela peut s’apparenter au fait d’émerger d’une amnésie. Il y a peu, nous vivions encore dans l’ignorance de celui que nous sommes. Nous nous prenions pour un pauvre errant, et tout à coup, nous découvrons notre filiation, la nature “princière” à laquelle nous appartenons ! Comment l’avions-nous oublié ?

Quel émerveillement, quelle gratitude infinie s’empare de nous ! De façon dynamique, nous exultons. De notre être, cette reconnaissance s’élève pareille à une offrande, pareille à une louange brûlante d’amour. Plus nous louons et plus nous sommes comblés. Comme le confient certains mystiques chrétiens, nous* recevons grâce sur grâce.

(* le “nous” englobant)

[/quote]

16 réponses sur “Bienheureux”

  1. Mon cher Denis,

    C’est ce genre de commentaire qui me rappelle tout le long chemin suivi et la quête de cet OR qui n’est pas l’or matériel. Cela me fait vibrer. Je SAIS et je ne sais pas. Comment dire? Je vois cet OR de l’oeil de mon coeur et « mon mental » attend une révélation qui changerait la vie, dans l’acceptation de ce qui est – quel que soit ce qui est – bien que ce qui est, EST BIEN ce qui EST.

    Avec gratitude.

  2. Nous avons oublié qui nous sommes mais chaque situations chaque rencontres nous ramènes à ce coeur brûlant d’amour de joie , le silence est notre porte d’accès.

  3. Cher Denis,

    Portée par l’ouverture de ces mots dans mon coeur, qui deviennent Vivants,

    et éclairent ma Présence d’une immuable confiance… Je suis Gratitude !

    De tout coeur Merci !

  4. Merci Denis,

    touché par la vie dans cette passion calme,le fait de voir totalement ce qui est,permet de laisser advenir la Parole sans qu’il n’ y ait aucune préméditation de vouloir dire quelquechose.Touché par la justesse dans la beauté de ce qui est,le vrai apparait instantanément du voir.L’intelligence naturelle,non ingénieuse,est totalement incarnée,l’aspect unique de ma présence à l’univers se trouve révélé avec précision et calme ,au delà des mots.Tout advient sans sensation de rouages logiques et historiques,mais plutot comme mu par un ordre silencieux et infini.L’enfant profond,de toujours ,innocent et joyeux est là.

    Je me contente de témoigner sur ce blog,en essayant d’expliquer ce qui n’a pas besoin d’ètre expliqué lorsque c’est vécu,l’épanouissement de la bonté et la gratitude qui coulent dans ceux qui rencontrent l’or et l’inconnu de l’ETRE, vécu non séparé des lois universelles.

    Humble et novice dans la découverte de la vie unitive,par manque de repère,par solitude,car comme dans l’histoire de la grotte de platon,le partage dans le quotidien ne se fait pas avec tout le monde et la prudence est de mise!La première vrai vacance dans mon Etre en avril 2008(une après-midi,une nuit et une matinée) et depuis trois rares fois se sont représentées,de deux ,trois heures chacune,ou l’Etre peut se déployer sans ètre recouvert ou empèché par l’habitude d’ètre quelqu’un.Au moment ou c’est vécu,c’est simple,puissant et d’une évidence absolue.Ensuite,c’est décapant et il faut du temps et beaucoup de calme et d’humour,face à l’immense Humour de l’univers!Bien qu’il semble qu’une « guérison » survienne lors de la première demie-heure de libération,non reconnue dans l’immédiat comme telle,la visite des traces temporelles et d’apprentissage de la vie met pour ma part, un peu plus de temps pour se pacifier véritablement.Un vrai questionnement de survie s’engage,mème s’il s’agit de mourir à quelque chose qui n’est pas ce que je suis.

    Je m’en tiens là!Merci beaucoup Denis, pour ton billet d’or si bien représenté par la Présence de cette archange au sourire éternel.

  5. Merci, Michel, pour ton témoignage. Il est sincère et cela m’encourage.

    Merci, à vous tous.

  6. Merci Cher Denis pour ce message au doux parfum.

    Cet ange au sourire de bonté est notre profonde Nature, et ce Regard sans paupières la Totale Ouverture, Unicité infinie, Amour absolu.

    « Bienheureux ceux qui voient » ô que oui

    et aussi « bienheureux les simples en esprit », de qui vous savez,

    à ne pas interpréter par ‘simples d’esprit’…

    Je souhaite à ton projet de rencontres mensuelles tout le meilleur, de beaux partages du Coeur en perspective c’est certain.

    J’espère pouvoir m’y joindre un de ces jours en visite sur Paris.

    Merci à tous pour vos messages que j’aime lire sur ce blog qui sont autant de parfums composant l’unique Bouquet Ordinaire.

    Chaleureusement

  7. Merci à tous et toutes pour ces beaux témoignages qui nourrissent le Coeur.

    QUI voit l’or ? QUI a expérimenté « la vacance dans mon être » ? (Michel) me semble demeurer (c’est tout personnel!) une question fondamentale afin de ne rien objectiver et remonter sans cesse à la source impersonnelle de Celui qui Voit !

    Affectueusement,

    Emmanuel

  8. Merci à tous d’ètre le vecteur de nobles qualités humaines,par essence et de laisser sourdre,l’inconcevable!Merci Emmanuel pour ton questionnement qui est très présent dans l’attention que je porte ,dans la vie: »QUI voit l’or? » « Me semble demeurer une question fondamentale afin de ne rien objectiver et remonter sans cesse à la source impersonnelle de Celui qui voit! »D’une manière générale qui pose les questions et à partir de quoi du vivant sont-elles posées?

    Lors de l’alignement mysterieux,impersonnel,sans habitude et sans volonté pour l’obtenir,avec la source,il n’y a personne,tout est perçu à travers une absence qui vit tout ce qui est, sans en ètre jamais séparée,sa

  9. …sans effort.

    Il est inconcevable dans la vie personnelle duelle,de subodorer ce que peut ètre la sensation simple et immense de vie qui irradit calmement du coeur et de tout l’ètre,du silence et de l’espace qu’il y a dans tout et avec lequel ce qui vit dans mon véhicule est en totale synergie.La sensibilité à la lumière vivante,comme reçue sans paupière,plus large que les simples yeux est très bien représentèe dans ce que dégage la photo de l’ange,pour signifier à partir de quoi est perçu globalement sans tension,sans direction,sans intention,la texture vivante de tout ce qui est perçu,et la sensation de l’ètre inclu!Il n’y a plus rien de linéaire et c’est à mon humble avis le seuil de »Vivre sans cause ».C’est cette qualité perçue en soi,qui détent profondemment,qui efface toute validation de savoir à partir d’un centre fictif,pour laisser s’activer une connaissance directe et instantanée dont « l’absence » qui le vit n’est jamais séparée et UNE!C’est le « live » en quatre dimension qui nourrit et guérit!!

  10. « …il s’agit de mourir à quelque chose qui n’est pas ce que je suis »

    qui suis-je???

    nous sommes tous des JE SUIS en devenir bloqués en situation d’exil…

    je pense à un autre ange, celui de delacroix « la lutte avec l’ange »

    tout homme lutte fatalement un jour avec l’Ange : a chacun son moment de

    vérité ou l’on est seul,terriblement seul… mais l’Ange est le gardien des portes derrières lesquelles se cache le secret, se cache l’Or merci Michel *_*

  11. Merci Denis de ce témoignage où il y aura reconnaissance, résonance ou pas !

    Mais c’est sans importance, car comme tu le dis « nous sommes arrivé avant de partir » !

    Tout est là et tes billets, témoignages sont un rappel constant de cette « évidence » qui est plus ou moins vécu, ressenti en chacun, tout en sachant « en notre conviction la plus intime qu’il en est bien ainsi pour l’avoir vu, vécu, ressenti et donc aussi le vivre le ressentir comme ce qui nous est le plus proche « toujours ce que nous sommes » quoiqu’il puisse se passer !

    Et il est aussi dans la nature naturelle que Cela s’exprime et se dise !

    Merci, je dirai en guise d’humour et de vérité ressenti, il y a dans ce qui est « Un » le seul qui pourtant se manifeste un peu comme pour les montagnards où il y a des premiers de cordée qui ne font rien de plus que les autres, mais sont simplement des guides de montagnes qui connaissent la montagne (dans le sens d’être la montagne) et c’est bien ainsi !

    Mais sans que cela devienne une autorité en la matière, mais plutôt un approfondissement,, une reconnaissance en soi de Soi ! Mais c’est ainsi que s’exprime en nous cette évidence !

    Merci donc à toi de tirer à soi pour pousser en Soi !

    Le cœur se réjouit d’entendre le chant et de se ravir du sourire de l’ange dont l’évidence en certain, le vécu et la réalité dans leur témoignage est une source vive où chacun peut s’y baigner.

  12. Oui Vincent,

    Le miroir Denis permet de Voir en nous-mêmes l’illusion et la Réalité !

    De tout coeur et belle journée pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.