Celui-là qui s’incline…

Celui-là qui s’incline…

L’abandon de soi, ici, dans l’instant, nous révèle “celui-là” que nous sommes véritablement. Il met au jour “cela qui reste”, l’authentique, qui n’est pas issu d’un “faire”, d’un ajout ou d’un maquillage.
L’abandon généreux dévoile notre visage originel, celui de la vérité que nous ne connaissions qu’à travers des mots.

Par ce dénuement, enfin, nous la voyons directement, vivons son évidence et recevons tous ses bienfaits. Par cela, nous n’obtenons rien que nous pourrions perdre ou qui viendrait à s’altérer. Simplement, nous regagnons notre vraie identité.