Contempler le vaste esprit

La contemplation n’a pas pour seul effet de nous apporter du bien-être et un approfondissement spirituel. Elle est aussi efficace pour échapper à nos névroses ordinaires.
Nos émotions perturbatrices résultent de l’attachement, de notre repli narcissique. C’est de faire en sorte de l’ouvrir, qui permet de désamorcer la peur de la peur, la peur de la souffrance, ainsi que d’autres réactions.
La contemplation nous donne à regarder au-delà de notre petit esprit rationnel et conditionné. Elle nous sort de notre confinement et nous met en relation avec le vaste Esprit. C’est, du fait de contempler son éternité, de recevoir l’énergie de renouveau de la Source, qui rend caduc tout isolement, toute idée de séparation.
Aussi, tout “second”, se voit reconnu comme une simple projection vide, impuissante à nous inquiéter.

Partager :

A lire également