Être en vérité

Être en vérité

Arriver dans la Présence ce n’est pas “pratiquer”.
C’est passer du bon temps avec soi et toute chose.
Permettez-vous d’être là, d’être ici, simplement.
Donnez-vous une pause…
Accordez-vous une détente dans votre corps et votre esprit.
Mettez-vous en vacance de vous-même…
Et, savourez le repos et la gratuité de l’ouverture.
Ici vous êtes, ici c’Est…

Si nous n’avons pas la paix,
c’est parce que nous ne sommes pas là, où nous sommes,
en contact, avec la situation présente.
Voulez-vous être ici, ou bien ailleurs, dans un autre temps, un autre “faire” ?
C’est un désaccord qui est à l’origine de nos projections,
du cinéma dans lequel nous imaginons le monde qui déjà nous manque.
S’il n’y a pas de paix dans notre vie, c’est parce que nous fuyons la réalité.
Vouloir établir l’apaisement sans reconnaître notre fuite restera vain.
Décidez d’être ici, sinon, c’est la décision d’être ailleurs qui l’emportera.
Le plus souvent, nous sommes juste happés et emportés par nos habitudes.

Si nous souhaitons nous éveiller, nous devrions nous dédier résolument à la Vérité,
au lieu d’employer notre énergie à faire tourner notre illusion.
Regardez combien de temps par jour vous êtes réellement dans la Présence,
et combien vous êtes dans les rêveries matérielles et spirituelles de votre personnage.
Donnez-vous les moyens en arrêtant les somnifères, les atermoiements,
qui empêchent tout réel changement.

Laissez la place…
On ne fait pas le silence ; on arrête de faire du bruit.
On ne fait pas l’éveil ; on arrête de se mentir et de tricoter une histoire.
Il ne suffit pas de savoir que l’unité et la vérité sont toujours là,
pour que cela devienne effectif dans notre vie.
Il ne suffit pas de savoir que notre corps flotte sur l’eau pour savoir nager.
De façon concrète et pratique, nous devons contacter la vie,
afin de confronter nos doutes, ainsi que nos résistances mentales.
Le réveil, c’est passer de “notre monde” “au monde”,
en nous immergeant concrètement en Présence et en vérité.

Denis M

Contempler – le Live

Nouvelle “activité”, temps pour la Présence, le silence et l’échange

Inscritions Session


 

Une pensée sur “Être en vérité

  1. Nom d'utilisateur*vincent

    « De façon concrète et pratique, nous devons contacter la vie,

    afin de confronter nos doutes, ainsi que nos résistances mentales.

    Le réveil, c’est passer de « notre monde » « au monde »,

    en nous immergeant concrètement en Présence et en vérité. »

    – oui, si il y a une pratique « c’est la vie tout simplement » qui à travers le vécu, l’expérience personnel de la forme nous renvoie sans cesse au fond à l’impersonnel qui s’exprime, sans que l’un ne rejette l’autre car elle en est l’expression ! Au milieu il n’y a pas « l’histoire d’un quelqu’un », mais l’expérience directe, transparente, le ressenti du vivant qui est sans histoire ! Nous avons le choix, je sais que cela fait bondir dans le milieu de la non dualité, mais nous sommes déjà libre, libre d’investir notre priorité où libre de se raconter une histoire ! Il ne tient qu’à nous (dans le sens de nous en tant que chacun en lui qui est concerné) de nous laisser contacter, de laisser l’histoire donc la place vacante pour laisser la vie nous porter ! En fait personne n’est piégé sauf si d’ici nous croyons et nous investissons l’histoire d’un piège dont nous devons sortir, tout dépend de notre investissement dans nos croyances, du geste que nous faisons pour les nourrir et les entretenir, les répéter, les incarner d’instant en instant pour maintenir l’histoire ! Cela rejoint le fameux billet de « je m’appartiens », il n’y a que nous avec nous, quelle relation avons-nous avec nous-mêmes ? Avec notre monde ? Comme dit de Denis « c’est passer de « notre monde » « au monde ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image