S’illusionner

S’illusionner

En empêchant la lumière d’entrer, l’obscurité s’établit dans une pièce et la rend propice aux projections de cinéma. Nous concernant, c’est par différents moyens que nous nous fermons, que nous nous détournons de l’éclat de vie et de vérité afin de donner du pouvoir à nos histoires.

Avant que nous nous intéressions à la Présence, la Présence est déjà là. Tous les cinémas ont une source lumineuse sans laquelle ils n’existeraient pas. L’illusion pense détenir une vérité, mais celle-ci n’est pas la sienne. Si l’éclat du soleil scintille sur l’eau, c’est parce que, déjà, il brille au-dessus d’elle dans le ciel.

Lorsque nous plaçons nos propres mains sur nos yeux, nous sommes aveugles. Pourtant ici, il n’y a aucune cause, aucun élément extérieur qui s’interposent. L’unité est intacte. Ni nos yeux, ni nos mains, ne portent un handicap. Cependant, comment pouvons-nous fonctionner ainsi ?

Nous utilisons nos questionnements pour nous pré-occuper. Nous désertons la Présence et le concret pour aller dans notre cinéma intérieur et mieux nous attacher à une réalité abstraite et imaginaire