Faire ce que l’on Est ?

Faire ce que l’on Est ?

Contempler nous ramène tout simplement à l’Ouverture initiale, à la Source. C’est comme retrouver le silence qui n’a pas besoin d’être fait. Le silence réapparait naturellement pour peu qu’on l’autorise. En réalité, il ne part jamais, il ne change pas. C’est seulement que nous l’occupons avec des bruits.
La contemplation agit selon le même principe. Nous sommes d’accord pour être ici, dans l’Ouverture infinie. Nous nous l’autorisons… Ainsi, nous cessons de nous fuir par le biais de toutes sortes d’occupations internes ou externes.