L’éveil au Vivant

Chacun de nous porte le trésor de Vie.
Que peut-il y avoir de plus dans cette existence ?

La Beauté de ce monde réside dans son éclat, dans son renouveau incessant. La Vie, c’est maintenant ! Si nous ne sommes pas entièrement ici, entièrement d’accord d’être ici, nous ne sommes pas dans le vivant. Nous nous mettons en retrait de la vie et nous ne percevons plus la force du « vivant ». Notre carence vient de ne plus réaliser que nous-même sommes Vie. Nous nous pensons différent d’elle, car dans notre esprit qu’il y a « deux » ; nous et la vie. Cette vie qu’il nous faut sans cesse tenter d’améliorer et contrôler.

Cependant, quoi qu’il advienne, le plus important demeure cette présence de vie, cette « Présence Vive » qui abonde en nous. Ce qui compte, c’est le « je suis en vie », avant tout « je suis en vie », car sans cela rien n’est possible dans la vie. C’est à travers cette primauté reconnue au milieu de nous que s’actualise la dynamique, la force du vivant. Alors, nous pouvons émerger de notre histoire, de notre asphyxie et nous retrouver en prise avec le « direct », dans le jaillissement du vivant.

Ne voulons-nous pas le meilleur ? Ne voulons-nous pas tout l’éclat de la vie ? Cela est possible dès que nous nous donnons le « vivant » de la vie. Être vivant, ce n’est pas s’agiter davantage ou bien vivre des situations extraordinaires. Être vivant, c’est épouser la fraîcheur et boire la Vie à sa source. C’est être actuel dans l’actuel. Si vous vous placez dans le vivant, vous serez Vivant. Que l’on soit jeune, vieux, alerte, malade ou invalide, l’étincelle de vie brille en nous indifféremment.