L'amour qui libère

S’il y a une division chez nous, c’est parce que nous ne nous aimons pas.

Aussi, nous pouvons adhérer intellectuellement, philosophiquement, spirituellement, à la non-dualité, nous n’en resterons pas moins “divisés”.

C’est par l’amour, la réconciliation, que se simplifiera et se libérera notre relation duelle.

Note : Ici, un texte d’Irina qui aborde le même sujet : La Vie

2 réponses sur “L'amour qui libère”

  1. Merci pour le mot réconciliation. Il est plus parlant que celui de pardon. Il est vrai que nous ne pouvons être entiers tant que nous rejetons à l’extérieur de nous-mêmes, soit autrui, soit nous-mêmes, soit des aspects de nous mêmes. La complétude passe par la réconciliation avec tout ce qui a été ou est rejeté, par l’accueil inconditionnel (sans jugement) de ce qui est.

  2. Merci Madeleine.
    Concernant le pardon, je pense que nous ne voyons pas toujours qu’il doit s’effectuer dans plusieurs sens pour qu’il soit complet. Il y a le pardon que l’on peut accorder à l’offenseur comme : l’autre, la vie, Dieu, soi-même… Mais, il y a aussi celui que l’on doit réserver à l’offensé. Il est important de se pardonner soi-même d’avoir été une victime, d’avoir été celui ou celle qui a dû subir tel ou tel tort, telle ou telle injustice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.