La “demeure” naturelle

La “demeure” naturelle

Ce qui “demeure” demeure déjà. Tant que nous cherchons à “demeurer”, c’est le personnage qui s’y emploie. Comment pourrions-nous entreprendre quoi que ce soit sans la force primordiale de la Source ? En nous et en tout, il est une proclamation spontanée et naturelle. Elle sous-tend l’univers entier.

La séparation, l’éloignement, la perte, la vision duelle, le “personnage” ne sont que les fruits de l’esprit qui s’illusionne, qui regarde et vit le monde à travers sa pensée. Contempler, c’est changer de “logiciel”. C’est voir et vivre le monde directement, simplement, sans se l’approprier par le filtre conceptuel du mental. C’est faire confiance à l’Êtreté qui s’affirme et qui nous précède.