Là où nous survivons

Là où nous survivons

Lorsqu’une chose s’épuise, une action, un évènement, une situation, nous devrions regarder “cela” en quoi elle nous laisse.
Tout ce qui va se produire, comme tout ce qui est déjà arrivé, va inévitablement s’achever. Ce “lieu” d’achèvement, nous ne pouvons pas lui échapper. Si tout ce qui compose notre vie relative provient de la Source, de la nature absolue, alors c’est aussi en elle que tout finit.
Notre lieu d’achèvement n’est pas à la fin de notre existence. Il se produit constamment. Nous ne perdrons pas tout ce qui constitue notre vie lorsque nous mourons. Nous l’avons déjà perdu. Nous avons déjà tout perdu, jusqu’à notre dernier battement de cils, jusqu’à la seconde avant la lecture de ces lignes.
Que nous reste-t-il ?