Le personnage contre lui-même

Bien que, le personnage soit factice et notre propre projection, nous lui permettons de faire des pratiques contre lui-même, de faire du “non-personnage”.
De façon improbable, le comédien joue à ne pas jouer son propre jeu. Ce n’est pas étonnant qu’aucune réalisation définitive ne survienne pour nous libérer. Malgré tout, le personnage espère quand même y parvenir avec un peu plus d’efforts.
L’honnêteté est la seule chose qui nous manque pour en finir rapidement avec toute cette duplicité. Cela ne réclame pas de temps ni de techniques supplémentaires, seulement la décision d’arrêter notre comédie !

Partager :

A lire également