Le trésor de l’amour

Le trésor de l’amour

Le choix de Dieu, c’est celui que nous devrions faire. Sinon, que choisissons-nous ? Ne pas choisir c’est aussi un choix. Là où nous en sommes, ce que nous vivons actuellement, résulte d’un choix, d’un consentement.
Nous ne sommes pas obligés de croire et de suivre les jeux des hommes. Nous ne sommes pas obligés d’y adhérer et d’y prendre part. Quand bien même l’on nous y contraindrait, dans notre cœur nous pouvons en rester libres.
Notre croyance est notre choix. Notre cœur se suffit à lui-même. Celui ou celle qui le choisit n’a besoin de rien d’autre.