Libre d’un “faire”

Libre d’un “faire”

Nous ne créons pas la vie. C’est la vie qui nous crée et qui nous anime. Il en va de même pour la contemplation. Nous ne contemplons pas ; nous sommes contemplés.
La contemplation repose sur le fait d’assumer la Source et de ne plus chercher à être autosuffisant. Nous ne revendiquons plus notre différence. Nous laissons notre Visage nu, dans sa perfection, dans sa proclamation naturelle.