L’Ouverture initiale

L’Ouverture initiale

Bien que de nombreuses pensées occupent l’esprit, il n’est pas celles-ci. Il en demeure parfaitement libre. Toute pensée s’épuise naturellement dans l’ouverture initiale, de même que tout son, toute parole s’épuise dans le silence originel.
Tout s’efface constamment. Seule demeure la Présence vive. C’est déjà ainsi. Ça l’a toujours été. Tout ce que nous pouvons croire, penser, juger, faire, n’y change rien.
Tout s’efface spontanément. Que nous pratiquions ou non, que nous réussissions ou non, tout s’épuise et disparaît.
A présent, “savoir” cela ne suffit pas. C’est d’être cela qui reste. C’est d’entrer dans cette évidence qui nous libère concrètement de notre cécité.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image