Ni éveillé, ni illusionné

C’est seulement dans notre esprit que nous ne sommes pas éveillé.
Si nous nous prenons pour notre esprit, alors nous devenons tout ce qu’il croit : éveillé/illusionné, vainqueur/perdant, etc.
Sommes-nous cet esprit versatile ? Si nous le sommes, quel est donc « celui » qui est tantôt l’un, tantôt l’autre ?