Notre Nature

La foi ce n’est pas croire très fort en une chose. Ce n’est pas un engagement total et aveugle dans une croyance. Plus intimement, c’est faire confiance en ce que nous sommes vraiment, intrinsèquement, par-delà les apparences, les définitions et les jugements. C’est un relâchement, une détendre paisible en soi-même. C’est le fait de s’en remettre à notre Nature fondamentale. C’est prendre appui sur notre Être, plutôt que suivre ce nous pensons et que nous élaborons.
“Ce que nous sommes” est “ce qui reste”, ce qui survit à tout événement extérieur ou intérieur. Cela ne peut être affecté ou entravé par aucun “faire”, par aucune théorie de l’esprit.
Lorsque nous perdons, lorsque nous échouons sur un plan ou un autre, nous ne faisons pas que « perdre ». Nous sommes remis face à nous-mêmes. C’est la foi en l’Être, la reconnaissance de notre Nature libre qui, alors, nous éclaire et nous affranchit du jeu relatif de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.