Qu’écoutons-nous ?

Qu’écoutons-nous ?

Il y a “nous” et il y a nos “histoires”. Nous ne sommes pas nos histoires. Nous ne les sommes jamais devenus.
C’est comme un poste de radio qui n’est pas la musique ou le programme qu’il diffuse. Quoi qu’il joue d’agréable ou de désagréable, il en reste parfaitement libre.