L’instant est libre d’histoire

L’instant est libre d’histoire

Sans laisser le personnage et la volonté qui le fait exister, nous ne connaîtrons pas la libération. Le personnage est l’idée de nous-mêmes. Il est l’histoire qu’il se raconte, les intentions qu’il entretient.
Tout cela ne s’exprime qu’à travers un propos personnel et constitue sa volonté. Pourtant, ici, dans l’instant, rien n’est dit. Aucun chemin n’est tracé. Aucun défi n’est lancé. Nous seuls faisons du maintenant un début ou une fin.
Nous restons aveugles au fait que tout instant marque un renouveau et une libération sans condition. Encore, nous voulons nous raconter notre histoire et en espérer l’impossible aboutissement.