Qui ?

Qui ?

Encore, on me parle “d’attention” ou de “conscience” en pensant que la réalisation en dépend. Aussi, demandez-vous : “Qui ?” perd. “Qui ?” cherche. “Qui ?” trouve. “Qui ?” arrive. “Qui ?” n’arrive pas. “Qui ?” est libre. “Qui ?” ne l’est pas. “Qui ?” pense… 

Rien ne peut exister sans “Cela”, sans la Source ou la Présence initiale. Sans cette Présence et cette vie, nous ne pourrions rien entreprendre. L’esprit qui décide et qui veut comprendre ne serait pas. Ainsi, cet esprit ne fait que se maintenir et se perpétuer à travers une croyance. Il ne sait qu’en changer. Il veut d’abord croire que nous sommes perdus, puis croire qu’il peut nous sauver et croire encore qu’il y parvient plus ou moins…

Le fait de se demander “Qui ?” est une invitation à se placer en Soi, à ce “petit recul” en la Présence inconditionnelle. La libération n’est pas une affaire d’attention à développer. C’est une affaire d’honnêteté à “ce qui Est”, indépendamment des intentions et des propos de l’esprit. C’est cette honnêteté, avec l’humilité qu’elle implique, qui a le pouvoir d’invalider le mental et l’ensemble de ses histoires.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image