Rien à prouver

Rien à prouver

D’abord, nous existons. Nous sommes proclamés, affirmés dans cet instant avec tout ce qui existe.
Alors, tout ce qui s’ensuit n’y change rien. Cela n’apporte ni ne retire rien. Cela n’intervient pas dans la cause, mais participe des effets, des conséquences à l’Êtreté qui est spontanée.
Le personnage n’y prend pas part, si ce n’est qu’il en témoigne. D’emblée, il en atteste, indépendamment de sa volonté ou d’une quelconque action qui lui incombe.