S’adonner

S’adonner

Si à travers le climat du cœur nous pouvons contempler en tout lieu et en toute activité, nous avons la possibilité de nous adonner plus spécifiquement à la contemplation. Le “giron du cœur” est un creuset de vie ou s’opère une maturation. Afin d’en recevoir les bienfaits, il est nécessaire de nous y consacrer, d’y demeurer plus formellement.
Contempler ce n’est pas seulement se laisser rejoindre, c’est aussi “aller vers”, “s’adonner”.
Par le biais d’une contemplation active, nous nous absorbons dans le Ciel du cœur. Nous nous enfonçons dans le doux matelas du “giron”. Le giron c’est le point de rencontre, de jonction avec la Source. Ici, nous sommes pétris et transformés par l’amour divin.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image