S’offrir soi-même

S’offrir soi-même

Le réel “mouvement” qui nous place dans la contemplation est celui de “s’en remettre”. Tout l’abandon de soi tient dans le fait de “s’en remettre”. C’est par le lâcher-prise de nous-mêmes, celui de notre propre jeu que se produit la libération.
Cela n’est possible que si nous avons l’ardent désir de retrouver la Source et de l’honorer. Nous n’abandonnons pas notre jeu égotique pour l’abandonner, mais pour enfin vivre la vérité et permettre qu’elle triomphe en nous.