Surmonter l’ennui

Surmonter l’ennui

Rompre avec notre demande insatiable de distractions.

Le renouveau de la Présence s’actualise spontanément à l’image du silence, ou comme le plat de l’eau se reforme en un miroir. Nous avons seulement à reconnaître cela, sans tenter d’intervenir dans ce rétablissement naturel.
Dans cette quête de “Soi”, certains nous exhortent à l’attention et au maintien de la conscience. D’une autre façon, je placerai l’accent sur le fait de ne pas succomber à la distraction et au remplissage par les occupations. Le but étant de mettre au jour la “vacance”, cette disponibilité, cette fraîcheur permanente de la Nature.
Interrogez-vous sur ce besoin incessant d’activités, de pseudojouets à manipuler dès que vous êtes livrés à vous-mêmes. Quel est ce “mal-être” lié au fait de se trouver simplement ici, dans l’instant ? Qu’essayez-vous d’éviter en trouvant d’habiles prétextes qui vous détournent de la Présence vive et de Soi ? Nous sommes accros à la distraction, au point de nous “occuper” spirituellement. Nous ne faisons que remplacer une distraction par une autre. Pouvons-nous reconnaître cette propension à l’esquive ?
Nous serions plus avisés de rester fidèles au “maintenant” et d’épouser l’éclat du vivant. Lorsque nous n’occultons pas cet “ici”, cet instant, nous pouvons constater que nous en sommes et que nous y demeurons sans réels efforts. C’est un peu comme le sens de l’équilibre. Nous éprouvons de l’inconfort dans sa recherche. Cependant, après l’avoir trouvé, nous parvenons, par exemple, à tenir sur un vélo sans que cela exige notre attention. Confiant de cette aptitude, nous n’hésitons pas à l’éprouver en nous aventurant sur des terrains inconnus et plus accidentés.

Lire aussi :
L’art de se distraire 
Frontière de l’illusion et de l’éveil


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image