De l’union qui scelle à l’union qui transforme

De l’union qui scelle à l’union qui transforme

Nous passons à “l’union qui transforme” à partir du moment où nous cessons de lutter pour demeurer. C’est comme si nous nous étions apprivoisés.
À présent, nous éprouvons une soif authentique envers la Source et nous souhaitons ardemment la réintégrer. Nous ne voulons plus vivre et nous fourvoyer dans une fausse liberté, dans une fuite en avant.
“L’union qui scelle”, par laquelle nous sommes passés, n’a pas pour vocation de développer l’attention ou l’habitude de la concentration.
Elle nous sert à passer de la tête au cœur. Elle est un temps pour s’établir à la Source et réanimer l’amour, recommencer à vivre avec notre Bonté fondamentale.
Vivre en vérité n’est pas une question d’attention, mais de confiance inconditionnelle envers la Flamme vive qui nous anime. Si nous n’acquérons pas cette confiance, cette adhésion fondamentale, les qualités comme l’attention, la patience, la générosité, la sagesse, ne se déploierons pas au service du cœur. Elles seront motivées par la peur ou l’ambition et ne viseront qu’un intérêt personnel.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image