“Bonjour chez vous”

“Bonjour chez vous”

Il y a parfois une pression qui nous taraude dans notre quête de l’éveil. Confiant de ce que nous désirons plus que tout, nous pourrions peut-être relâcher la bride. Cette tension du devenir, en fait, nous empêche d’être juste ici, dans l’appréciation de l’instant. 

L’éveil passe par l’ordinaire. Aussi, il s’agit de renouer avec la simplicité, avec notre innocence. Il s’agit d’oublier notre dessein, nos stratégies, pour seulement réaliser ce contact, cette appartenance à la vie. C’est comme se satisfaire d’un petit éveil, d’un éveil modeste. Il y a une façon simple de se “rafraichir”, de permettre à notre bon cœur, à notre cœur aimant de rayonner et de s’élever paisiblement, tel un soleil matinal sur l’horizon.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image