Captifs de notre illusion

Captifs de notre illusion

Laisser toutes nos histoires c’est cesser notre procrastination, puisque la vérité ne dépend d’aucune d’elles. Depuis toujours, c’est le personnage qui s’emploie à mettre des conditions afin de conserver sa place.
De façon incessante, nous sommes dans l’espace de vérité et celle-ci n’est pas à négocier ni à mériter. Toute la stratégie de l’illusion c’est de se doter d’un pouvoir et de nous persuader de sa véracité.
Être ici, nous le sommes avant toute histoire. Aucune d’elles ne serait possible sans la proclamation gratuite et spontanée de l’Êtreté.