Chercher “après” ce qui est “avant”

| |

L’une des raisons qui fait que nous ne progressons pas, est le fait que nous continuons de mélanger et de confondre les “reflets” et le “miroir”, les “vagues” et “l’eau”. Je parle de tout ce qui est relatif comme les pensées, les émotions, avec l’Êtreté absolue qui constitue leur nature, la condition première.

Sans le fait d’Être à la base, le monde de “l’avoir” ne serait pas possible. Pourtant, c’est à l’aune de tout ce que nous obtenons, ou perdons, que nous nous autorisons à être, que nous validons celui ou celle que nous sommes.

Partager :

A lire également