Du mortel à l'éternel

Heureusement que le monde illusoire est impermanent. Ainsi, par l’usure et la destruction, par le vieillissement et la mort, nous pouvons reconnaître l’éternité en laquelle toute forme vient et repart.

[quote align= »left » color= »#999999″]

… Quand nous échouons, il nous faut bien comprendre que ce n’est pas nous qui échouons, mais notre aspect illusionné. En vérité, c’est l’échec de l’illusion. Notre esprit échoue, Dieu merci ! Sinon, nous ne pourrions jamais lui échapper. Bien qu’il échoue, notre identification à lui est telle que cela nous empêche de réaliser l’ouverture qui se trouve ainsi recréée. Dans notre réaction, alors que nos constructions s’écroulent, nous nous empressons de rebâtir de suite en oubliant de tirer les vraies leçons, tant il est vital pour nous de réussir. Réussir n’est pas mauvais en soi, mais il est probable que l’idée que nous nous en faisons ne soit pas juste. (L’éveil ordinaire, page 128)

[/quote]

8 réponses sur “Du mortel à l'éternel”

  1. Quand je lis ton texte, deux , trois choses viennent, je ne comprends pas et même temps je comprend .

    cette heureusement me fais trop bizarre, et le reconnaitre a la fin du texte et puis un grand sourire .

    c’est jolie !

    merci joueuse fête a toutes et tous

  2. merci du fond du coeur par vos écrit ns guidant espérant sortir de cette illusion à tout jamais et enfin me sentir chez-nous et en finir avec cette roue de réincarnation…c,est mon voeux le plus cher…Bonne Année!!!

  3. Merci pour l’ajout 🙂

    Je voudrais dire qu’une joie imminence m’habite et je voudrais l’offrir a chacun qui en voudras .
    alors, je prends toutes ces graines de joie dans mes mains et je les lance que chaque graines illumine et fait danser votre cœur de cet joie simple.

  4. Très belle photo où l’illusion peut se froisser, où seule demeure « l’éternité » qui se reconnaît. Transparence de toute chose où l’instant contient tout et dépouille l’illusion de la fascination de la forme pour en révéler le fond!
    Merci Denis de cette clarté qui nous illumine

  5. Si je n’avais pas vécu l’illusion, l’erreur originelle aurais-je découvert le chemin perdu? C’est bien grâce à la peur que tout m’est apparu. Toute les souffrances liées à la peur du néant ne seraient-elles pas le mal nécessaire à l’humain pour découvrir sa réalité? Finalement nos vies avec ce qu’elles contiennent d’erreur ne sont-elles pas le défie parfait où chacun de nous à ce qu’il lui est nécessaire pour découvrir le sens ultime?

  6. J’oubliais de tous vous serrer fort dans mes bras, nous sommes tous unis par l’amour qui est sans se connaître. Alors Bonne année à tous!
    J’ajoute que mon chemin à été tel qu’il devait être. Il est au moment présent riche de tout ce vécu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.