Goûter l’immuable

Goûter l’immuable

Le regard intérieur permet d’établir le contact avec l’Être. Il ne s’agit pas d’une relation sujet-objet. Ce n’est pas une “observation”, une “concentration”, mais une réorientation qui nous met en Êtreté. C’est comme entrer dans l’eau d’un lac pour s’y baigner. Bien que par cette immersion nous ne fassions qu’un avec l’élément, nous vivons une relation. Nous goûtons des épousailles.
Ce que nous offre, entre autres, cette relation c’est l’immuabilité. En la demeure de l’être, cela ne représente plus une simple notion. Concrètement, cela s’exprime par une expérience et une imprégnation.