Juger pour exister

Juger pour exister

Loin des pensées et des états d’âme, invariablement la vie se donne. Elle abonde…

Parce que nous jugeons les apparences et formes relatives, nous passons à côté de l’essentiel. “Nous jetons le bébé avec l’eau du bain.” C’est en assénant des opinions et des jugements à propos de tout que l’illusion du personnage se convainc d’exister.

Au départ, dans ce monde, personne ne juge ni n’en trouve la nécessité. Pourtant, dès lors que l’on se met à jouer à “qui a tort, qui a raison ?” toute notre existence est perçue à travers le prisme de cette dualité.