L’absolu du relatif

L’esprit n’est pas sa pensée. Le miroir n’est pas ses reflets. C’est en cela que toutes les manifestations restent relatives et secondaires. Elles ne représentent qu’un jeu éphémère, comparable au va-et-vient des vagues à la surface de l’eau.
En nous, ce qui nous fait obstacle, nous prive de la vérité, ne tient qu’à une “vague” dans notre esprit. Nous voulons voir un “second”, une “différence” là où il n’y en a pas. La dualité n’est qu’une illusion. C’est d’y croire qui fait de nous des êtres illusionnés.

Partager :

A lire également