L’accueil du “don”

L’accueil du “don”

L’Êtreté s’accomplit d’elle-même. Elle ne résulte pas d’un “faire”. Aucun “faire” n’est nécessaire. Tous dépendent, ne sont possibles qu’à partir du fait d’Être.

Contempler, c’est arrêter de recourir au “faire” pour “Être”. C’est comprendre que sur ce plan, il n’a pas d’utilité. L’Être s’autoproclame. Il se manifeste et s’affirme sans intervention de notre part. Comme tout ce qui existe dans ce monde, Il est un don. Il est l’expression d’une “gratuité” et d’un amour.

Contempler vient d’entrer dans cette dimension du “don”. C’est le recevoir dans sa concrétisation. Tel un instrument, c’est vibrer de sa “musique”, de la Joie suave et unique qu’il procure.