L’auto illusion

L’auto illusion

Dès que nous suspendons le jeu et l’action du personnage, il disparaît.
C’est comme l’illusion du cinéma qui se fige ou qui s’arrête dès que nous stoppons le projecteur.
Dans cette vie, nous courrons après notre ombre, après nos projections, afin de les rendre plus existantes et aussi pour justifier notre personnage.
L’illusion ne fonctionne et ne convainc que par le mouvement et l’énergie insufflés pour l’animer.
Contempler, c’est mettre en panne cette mécanique, cette dynamique et recommencer à vivre sans comédie, sans artifices.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image