L’état par défaut

“L’état par défaut”, la “Présence initiale” ou “l’Esprit originel” n’est pas à faire, à élaborer. Il n’est pas à mériter ou à maintenir. Spontanément, il apparaît et s’actualise.
Il est comme le silence qui invariablement persiste, malgré la multitude des sons qui résonnent en lui. De même qu’aucun bruit ne peut se fixer dans le silence, aucune expression mentale ne peut s’ajouter à l’Esprit. Si nous en avons l’impression, cela n’est dû qu’à sa répétition.

Partager :

A lire également