Le Point d’appui

Le Point d’appui

Le fait de “lâcher”, de “s’abandonner”, nous ramène à la confiance. A l’opposé de la confiance, il y a le doute. Aussi, ne pas avoir confiance en soi implique de douter de soi.
Comme je le dis parfois : “nous avons beaucoup de certitude sur nos doutes”. Il y a donc ici, un paradoxe. Pourquoi ne doute-t-on pas aussi de nos doutes ?

Il est intéressant de constater que, quel que soit ce en quoi nous plaçons notre confiance, il a comme un “axe” qui nous permet d’osciller d’un bord à l’autre. Cet “axe” nous retient indépendamment de notre inclination.

Rien n’advient sans le Soi premier. C’est peut-être cela la “foi” qui nous permet de prendre appui, de vivre, libres de la confiance et du doute.