Notre monde sur Le monde

Notre monde sur Le monde

La vérité est juste ici sous nos yeux, mais nous l’ignorons. J’entends que nous ne voulons pas la voir. Nous aimons mieux l’idée que nous en avons, de la même façon que nous préférons l’idée de nous à soi-même.

Le “personnage” c’est celui qui se “refait” lui et le monde à son idée, selon sa volonté.
La vérité n’est pas une idée. Elle est l’inverse du monde virtuel de projection mentale que l’homme s’invente. Elle n’en dépend pas. Elle est une proclamation d’évidence qui ne peut en aucune façon être conditionnée par ce qu’il croit.