Prisonnier de sa saisie

Prisonnier de sa saisie

Les gens veulent prendre et saisir les fruits spirituels, comme ils s’emparent des valeurs et des choses du monde matériel. Ce n’est pas de “prendre”, mais de lâcher prise de notre saisie, de s’abandonner, qui nous offre la libération.
Comprendre intellectuellement les notions spirituelles, ne fait pas que l’on en bénéficie. C’est par l’actualisation du don, de la générosité, de la bonté et de l’amour, qu’elles se trouvent révélées en notre être.
In fine, nous n’obtenons pas “une liberté”, nous la devenons !