Quand je monte chez toi

C’est le titre d’une chanson d’Henri Salvador. Je trouve qu’elle illustre bien ce pouvoir, cette force d’amour qui nous rejoint avant même que nous frappions à sa porte. L’amour ne nous a jamais quittés. Il était seulement endormi ou masqué par les histoires. Généralement, nous attendons un événement extraordinaire qui saurait nous l’insuffler à nouveau. Nous espérons, mais le temps passe…

Parce que dans la vie nous avons cette aspiration à l’égard de la vérité, nous avons aussi l’opportunité de vivre cet “intervalle”, cette “montée d’escalier”, ce laps de temps qui précède “les retrouvailles” et qui, étonnamment, contient déjà tout. C’est notre cœur qui aspire à l’amour. Lui seul comprend ce langage. Nous avons rendez-vous avec l’amour et l’amour bat déjà en nous. ♡

4 réponses sur “Quand je monte chez toi”

  1. C’est exactement ça. Cette attente, le coeur plein de frissons, d’angoisses, de joies. L’attente pour rejoindre la chambre du Bien-aimé. C’est un amour fou car une fois qu’on y a goûté, tout ce qui existe, tout ce qui survient par la suite, en est imprégné.

    Pouvons-nous désirer ce que nous ne connaissons pas, ce qui nous est totalement étranger?

    Si nous désirons l’amour, même de façon maladroite, erronée, c’est qu’il existe déjà en nous. Il est cette terre dans laquelle nous prenons racine. Il est aussi ce ciel vers lequel nous nous élevons…

    Quand je monte chez toi, je reviens à moi…

  2. Oh ! Oui Denis…

     » Nous avons rendez-vous avec l’amour et l’amour bat déjà en nous. »

    L’amour EST notre Présence… c’est le coeur battant que l’instant nous tiens dans ses bras et nous porte émerveillé jusqu’au « septième ciel » !…

  3. Merci Denis,

    de ce souffle sur les braises,

    de cette eau sur les fleurs.

    Le coeur retrouve ici toute sa tendresse,

    avec ou sans objet.

    Fin des hibernations.

    L’amour implulse doucement, intensément.

    Gratitude donc.

    Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.