Quand je monte chez toi

Quand je monte chez toi

C’est le titre d’une chanson d’Henri Salvador. Je trouve qu’elle illustre bien ce pouvoir, cette force d’amour qui nous rejoint avant même que nous frappions à sa porte. L’amour ne nous a jamais quittés. Il était seulement endormi ou masqué par les histoires. Généralement, nous attendons un événement extraordinaire qui saurait nous l’insuffler à nouveau. Nous espérons, mais le temps passe…

Parce que dans la vie nous avons cette aspiration à l’égard de la vérité, nous avons aussi l’opportunité de vivre cet “intervalle”, cette “montée d’escalier”, ce laps de temps qui précède “les retrouvailles” et qui, étonnamment, contient déjà tout. C’est notre cœur qui aspire à l’amour. Lui seul comprend ce langage. Nous avons rendez-vous avec l’amour et l’amour bat déjà en nous.