Que veux-tu ?

Que veux-tu ?

Si en notre for intérieur nous avions écouté et entendu notre désir profond, nous serions déjà libres de notre illusion.

L’illusion est vide et ne s’accumule nulle part ! La libération est possible à tout moment parce que le miroir de l’Esprit demeure intact et sans trace. Seulement, ce n’est pas ce que nous désirons.

Nous voulons encore de notre illusion et ce qu’elle nous raconte. Par conséquent, nous continuons de satisfaire son propos et les besoins dont elle cherche à nous convaincre.

L’illusion s’abreuve d’elle-même, de ses propres exigences. De sorte qu’elle perpétue la dynamique du cercle vicieux qui la contient.