S’éjecter du “rôle”

S’éjecter du “rôle”

Zapper l’illusion c’est transgresser la logique de nos histoires, la façon qu’a le personnage de “se raconter”, de “se faire exister” afin de s’imposer en nous.

Le personnage est habile pour rebondir d’idée en idée, d’histoire en histoire afin de conserver sa domination. Il se tricote et remplit l’espace de son propos incessant.
Aussi, connaissant sa vivacité à changer le scénario, à s’adapter plutôt que de se retirer, il est utile d’apprendre à le couper, à l’interrompre net. C’est un peu comme si l’on stoppait la lecture d’une bande audio ou d’une vidéo de but en blanc. Ainsi, nous créons une ouverture, un espace dans la continuité qu’il essaie d’entretenir.

Au début, nous pourrions avoir l’impression de déboucher sur un vide, alors que nous retrouvons la Présence initiale qui se trouvait simplement masquée par le discours. Nous comprenons que le bruit, le mouvement, la rêverie ne remplacent pas l’Ouverture, mais que tout cela vient se superposer à l’image d’une ombre sur un mur. Dans cette interruption, nous constatons que tout ce que nous Sommes, que tout l’essentiel est là, de façon omniprésente, comme à nous attendre.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image