De quel “côté” sommes-nous ?

De quel “côté” sommes-nous ?

Au regard de tout ce que nous entreprenons et favorisons dans notre vie et dans le scénario de l’illusion, nous ne voulons pas vraiment de l’éveil ni de la libération. Ce n’est là qu’un rêve de plus.
L’illusion est aussi vide qu’un reflet, qu’une ombre. Pourtant, elle nous tient plus captifs qu’une lourde chaîne d’acier. N’est-ce pas là une chose illogique et agaçante ?
En vérité, c’est nous-mêmes qui nous tenons, qui nous enivrons nous-mêmes. Aucun alcool n’a le pouvoir de vous saouler si vous n’en buvez pas. Aucune illusion ne peut exercer d’emprise si vous ne vous y intéressez pas. Aussi, n’attendez aucune libération sur votre coussin. Décidez de renoncer et d’avaler vos “somnifères”. Sortez de l’attraction du “jeu” en adoptant la “Vision pure”. C’est en nous unissant, en puisant activement en la Source, que nous en obtenons la force d’amour, la sagesse éclairante du discernement.