Se libérer par l’abandon

Se libérer par l’abandon

Nous simplifiant par l’abandon, nous perdons le “second” et la notion d’un “ailleurs”. Nous nous découvrons indifférenciés de la Présence, libres d’un maintien, libres de la possibilité d’alternance. Nous réalisons que malgré des années d’égarement, nous n’avons jamais bougé de l’unique Présence. Nous prenons conscience que notre personnage avec toutes ses déambulations n’était qu’une chimère trompeuse inventée par l’esprit.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image