Servir et se réjouir

Servir et se réjouir

Beaucoup croient que parce qu’ils se consacrent à la Présence et qu’ils perçoivent quelques sensations, ils en sont les détenteurs. En fait, la Présence vive a toujours été en eux. Le fait qu’ils cherchent à s’y consacrer, à la pratiquer, démontre qu’ils ignorent encore qu’Elle est le souffle originel et incessant qui les anime.
Pour celui ou celle qui la reconnut, qui se voit comme son enfant, il n’est plus en quête d’un “père”. Aussi, il ne le cherche pas, il ne s’en soucie pas, mais s’emploie à le servir ainsi qu’à se réjouir de la bonté et du bonheur qu’il a d’être infiniment à ses côtés.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image