Spontané c’est spontané

Il s’agit de “Voir” que nous sommes, indépendamment de tout propos. Affirmer le non-ego est encore une proclamation, une conclusion de l’ego. S’il n’y a pas d’ego, il n’y en a pas. Il n’y a rien à en dire et rien à faire. Notre présence, notre “êtreté” surpasse toute théorie de “je suis”/“je ne suis pas”. Affirmer et infirmer, c’est poser un problème là où il n’y en a pas. C’est passer à côté de l’état originel, de la présence spontanée.