Un monde peut en cacher un autre

Un monde peut en cacher un autre

De réel, il n’y a que cet instant-ci. Tout le reste n’est qu’idée et projection. C’est de nature imaginaire.
L’illusion, que nous connaissons, découle de faire primer notre pensée par rapport à ce qui existe concrètement. Nous substituons la vérité fondamentale par notre vérité pensée. Ainsi, nous “mentalisons” le monde, mais nous ne l’assumons pas vraiment. Malgré toutes nos tentatives de nous en rapprocher, finalement, tout ce que nous expérimentons de concret finit comme trophées accrochés aux murs de notre prison mentale.
De façon prioritaire, c’est notre personnage et notre légende que nous voulons faire avancer. Le reste ne les valorise pas. Cela ne sert en rien notre projet ni nos ambitions.