D’une seule et même “nature”

D’une seule et même “nature”

Dieu, se trouve juste là, au bout de notre regard, dans la clarté et la profondeur de l’Esprit.

Dieu, nul ne peut le voir et rares sont ceux qui peuvent lui parler. Pourtant, il n’est pas “autre”. Loin de se trouver séparé de nous, il est notre intime. Dieu apparaît et se fait proche pour ceux qui s’effacent par la contemplation.

Contempler, c’est s’oublier en renonçant à notre orgueil, ainsi qu’à notre dualité. Cela, dans le but que l’unité soit manifeste en nous. En contemplant “l’infini”, nous lâchons prise du “défini”. Nous cessons de maintenir notre volonté relative. Nous la restituons à la Source originelle.

Ce n’est pas comme un “autre” que le divin nous apparaît. C’est parce que nous prenons part à sa totalité que la rencontre et le partage peuvent avoir lieu.