La prison de l’illusion

La prison de l’illusion

Nous ne distinguons plus l’Éclat premier, la simple Êtreté en nous. Nous ne voyons plus que ce que nous en faisons. Nous sommes pareils à un acteur qui, à force de jouer son personnage, ne sait plus rester dans sa véritable identité. Aussi, c’est sous l’emprise de son rôle qu’il s’emploie à la rechercher.

Il n’est pas aisé de trouver la vérité et le “non-jeu” dans le jeu. Pourtant, il nous suffirait d’arrêter notre comédie, l’ajout, l’artifice que nous additionnons à notre Être, pour que cesse l’attraction de l’illusion ainsi que ses effets.