La force du cœur

La force du cœur

Les limites que nous rencontrons pour sortir de la logique du personnage ne viennent pas d’un déficit de sagesse. Elles sont davantage liées à un manque de vaillance et de générosité.

C’est d’unir le “cœur” à la “sagesse” qui nous apporte l’élan et la force de nous libérer. La force dont il est question n’est pas celle de la ténacité. Il s’agit de se donner un cœur, de nous étancher à l’Amour, à la bienveillante générosité dont il recèle.

Passez de la tête au cœur, signifie que, fort de la théorie, l’on descend en Soi. En s’abandonnant, nous rejoignons la source même d’où jaillit la Vie. Retrouvant l’ancrage et le fondement de notre Être, une énergie nouvelle nous y attend. En lui, un souffle aimant et généreux de bonté a le pouvoir de nous élever au-dessus des doutes et de la confusion.