La Présence initiale

La Présence initiale

Laissez s’éteindre le son des pensées, tout comme s’éteint le son des paroles dans le silence.
De la même façon qu’aucun bruit n’a survécu au silence initial, aucune pensée n’a survécu à la clarté de notre esprit.

Si le silence est resté libre et sans trace de tout son, il en va de même pour notre conscience.
Parce que rien en elle ne s’est accumulé, rien n’a besoin d’être libéré ou purifié.

Voyez. Quoiqu’il s’élève en nous, quoi que nous fassions, ne survit au-dedans comme au-dehors que la Présence initiale.

Nous n’avons pas la nécessité d’accomplir un mouvement ni des actions temporaires pour Être. Dans le manifesté tout comme dans le non manifesté, en esprit, déjà nous Sommes entièrement.