Le vent du vivant

Le vent du vivant

La proclamation naturelle de l’Être nous attend. Nous n’avons qu’à la recueillir pour que nous en recevions les effets.
Sur un voilier, il ne suffit pas que le vent souffle pour avancer et se diriger sur l’eau. Il faut que le barreur sache prendre le vent et qu’il garde son cap.
Contempler, c’est savoir prendre le vent du vivant et rester dans son courant.